Translate

31 janv. 2013

Des poux, des poux et encore des poux


Quand on entend parler de poux à l’école, on peut pratiquement voir le désespoir dans les yeux des parents. Le problème avec les poux, c’est que tant qu’une personne en a, les autres en ont.

De nos jours, Internet est une bonne source d’informations. Alors, la première chose que nous avons fait en apprenant que notre belle Milla avait des poux a été de consulter les sites Web pour essayer de trouver le meilleur remède. Voici ce que nous avons trouvé :
-        
  •        Utiliser les shampoings pour enrayer les poux;
  •            Laver « tout » à l’eau chaude et sécher à la plus haute température possible;
  •            Serrer le tout dans un sac de plastique et oublier le tout pour quatre semaines.

Vous voyez le problème?

Pas grave… système D – vous remarquez la lettre majuscule! Y en aura pas de facile, mais nous y arriverons.

Pour vous donner une idée, les premiers poux ont été trouvés à la mi-décembre lorsque JC est parti à Barcelone – je sais, je sais, ça fait déjà plus d’un mois!

Premier soir, tout est fermé… je lui passe donc la tête au peigne – que dis-je – à la fourchette. Pas une, pas deux, mais bien trois fois. Des œufs et des poux (j’en avais jamais vu auparavant!) en quantité à chaque fois!

Le lendemain, je me rends à la pharmacie, rien. J’appelle quelques personnes, dont une qui est sur l’île principale (Puerto Rico) et qui revient en après-midi. Elle m’apporte du shampoing. Je passe donc la toute petite à la fourchette encore, cette fois, elle commence sérieusement à en avoir marre! C’est long, c’est plate et bien que ça pique moins, ça ne vaut pas la peine. J’en trouve moins qu’hier. Au lieu d’en compter plus de 50, on parle de 10-15 et beaucoup moins d’œufs – surprenant qu’elle ne se soit pas gratté avant! On prend tous les toutous (sauf Éléphant, l’incontournable toutou de Milla), les doudous, les oreillers et on met le tout au gros soleil pour la journée, puis dans un sac de plastique.

Milla qui cherche des poux dans la tête de son éléphant:



Donc, le soir, shampoing 1 pour tuer les poux, shampoing 2 pour tuer les œufs et on repasse Milla au peigne fin cette fois! Ça ne lui donne pas plus le goût. Tant qu’à y être, je passe Alexe au peigne fin également. Ceux qui connaissent Alexe savent qu’elle a les cheveux très très très épais… pas de poux pour Alexe – ouf! Je ne comprends pas, elle n’aime pas ça non plus se faire fouiller dans la tête pendant une heure.

S’en suit de quelques jours où je passe Milla matin et soir au peigne et Alexe au 2-3 jours. Finalement, il ne semble plus y avoir rien – quelle chance! Les grands-parents arrivent le 30 décembre!

Les fêtes passent, nous prenons pratiquement pour acquis que les poux ne reviendront pas – première erreur! Cette fois, c’est Alexe qui se gratte – MERDE! Une chance que nous sommes deux cette fois-ci (merci à Nanny, les deux autres ne voient rien, même avec des lunettes!). Nous passons à travers la tête des deux filles et celle de leur amie qui passe le plus clair de son temps sur notre bateau. Le résultat est décourageant. Ce n’est pas tant la quantité, mais plus le fait que les trois en ont. On achète du shampoing à nouveau, on repasse tout le monde au peigne fin. Après 2-3 jours, il n’y a plus rien – deuxième erreur!





N’arrêtez pas de passer les cheveux au peigne fin. Même lorsqu’il n’y en a plus, il y en a encore! Les œufs, les larves, les poux bien cachés.

Hier, après plus de 10 jours sans poux, les filles ont commencé à se gratter. Moi qui venais de dire à ma mère d’un air certain que c’était terminé les poux sur le bateau. Vous pouvez donc imaginer ce que j’ai fait ce matin? J’ai passé trois petites filles au peigne fin (nous ressemblons à une famille de singe) puis après avoir écrit cet article, j’irai laver les cheveux des filles… encore!