Translate

2 sept. 2012

Aruba

autant que Curaçao nous a déplu au niveau administratif, autant qu'Aruba nous plaît!

Il est coutume d'appeler les autorités maritimes lorsque nous entrons dans le territoire du pays - donc à 12 milles de la côte, nous devons appeler pour annoncer nos intentions.

- Port Authority, Port Authority, this is sailing vessel Shaka entering Aruba waters, do you copy?

Immédiatement, on nous répond, on nous donne les coordonnées exactes où nous devons aller, fantastique! Nous devrions arriver vers 15h30.

Comme Shaka avance à environ 6 noeuds, il nous faudra 2 heures pour arriver à destination. Donc, nous rangeons un peu (la journée a été longue, nous sommes partis à 5h), nous mangeons et nous pêchons...

- Shaka, Shaka, this is the Port Captain. We have a problem here with a commercial boat unloading his goods, can you please circle a mile away from the airport for an hour?

Euhhh.... pourquoi pas! Inutile de se fâcher, comme ils disent "Shit happens!"

Une heure plus tard...

- Shaka, Shaka, this is the Port Captain. Unfortunately the situation is delicate and we don't know when we will be able to let you in the harbor. Are you OK with circling a mile away from the airport for another hour?

Bon.... là, il est plus de 16h, ils veulent que nous fassions le check-in aujourd'hui... donc ancrage après, de noirceur...

- This is Shaka, we have two little tired girls on board (ça fonctionne toujours!), could you grant us permission to anchor for the night and check-in tomorrow?

Long story short, ils nous demandent de changer de cap et de nous diriger au quai des cruiseships. Nous arrivons là à 17h. L'immigration arrive vers 17h30, prend nos passeports, les documents du bateau, le zarpe (document qui indique quand nous sommes partis de Curaçao et quelle était notre destination - comme un plan de route). Ils reviennent à 19h. Puis c'est la douane, heureusement c'est tout près!

À 20h, une fois tout complété, nous nous rendons sur Nebula (amis avec qui nous avons fait route) pour un petit ceviche de thon pêché en route.

Toc, toc, toc... Yes mam... sorry to bother you, but the Port Captain will charge you for the night if you stay docked here.

Pas de problème... comme il faisait noir, nous les avisons que nous n'allons pas nous ancrer de noirceur.

Toc, toc, toc.., cette fois-ci c'est la ssécurité qui nous annonce que c'est 15$ de l'heure pour rester amarré au quai commercial. Pffff! Nous expliquons l'attente d'une heure, le changement de cap, l'attente pour l'immigration... ils acceptent de nous laisser passer la nuit gratuitement à condition que nous partions tôt le lendemain. Parfait! Chose que nous ignorions... tôt pour eux c'était à 5h!!!

Welcome to Aruba!