Translate

16 août 2012

C'est la faute à Ernesto !

Vous vous souvenez des 12 travaux ?

Vous vous demandez peut-être ce qui arrive avec toutes ces marches... et démarches ?

Nous sommes illégaux depuis vendredi dernier. Ce n'est pas notre faute, c'est la faute à Ernesto !

Je vois déjà la main levée au fond de la salle..."Une question ? Le ptit monsieur dans le fond de la salle...allez-y"

"Monsieur tremblay du journal des navigateurs sur la cruise du Saguenay: C'est qui Ernesto là là ?"



Ernesto ? C'est un myoclonie phrénoglottique de la météo....ou si vous préférez: un hoquet météorologique. Comme vous le savez déjà, c'est la saison des ouragans dans les Caraïbes. Tout commence par des nuages, puis beaucoup de nuages, du vent, de la pluie, beaucoup de vent et hop, en moins de deux on se retrouve avec un étude de dépression tropicale qui porte un numéro dans un premier temps puis un nom lorsque le vent est soutenu en haut d'une certaine vitesse.... Eh bien Ernesto, c'était une étude puis une tempête tropicale ou dépression tropicale si vous êtes pointilleux.

Ernesto devait être astmatique parce qu'il s'est essouflé rapidement et n'a été que de forts vents accompagnés de pluie... dans son élan, il devait passer au dessus de Curaçao en fin de journée dimanche le 12.... On a eu quelques nuages.

Illégaux ? Bien oui, notre visa qui n'a pas été renouvelé se terminait le 10 août.

La journée fatidique on fait l'épicerie, ramasse des vivres et tamponner nos différents papiers à la douane et à l'immigration (le bureau du port - beaucoup plus sympa). Les officiers ont été plus que gentils, souriants, avenants... on aurait dit qu'ils étaient presque contents que l'on quitte - non mais sans farce, un service 5 étoiles ! Ils demandaient même quand est-ce que l'on prévoit revenir !!! Bien, l'an prochain ? on peut pas rester plus longtemps... et la ptite dame des douanes: "No, you can come back next week ! no problem......"  (????? faudrait vous brancher !!!!)

Alors samedi, moment du départ prévu, un petit coucou à la météo et c'est Ernesto qui est là dans le coin à 300 milles de Trinidad... "Coucou les Shaka, je m'en viens !!!!" On a donc laissé notre ancre dans le fond.. on partira après... Finalement, la semaine étant belle, on a étiré notre bonheur. Pas qu'on aime particulièrement être illégaux, loin de là, mais avec les 5 jours de travaux, je me disais qu'ils pourraient bien attendre un peu avant que l'on quitte puisque la météo s'améliorait de jour en jour.

Lundi - surprise ! Un coup de fil ! Devinez ! Oui, l'immigration !!! (vous êtes surpris ? moi aussi !!!) "Yes, we would like you to provide the invoices and letters from tjhe workers working on your boat !" - Ah, nous ne savions pas que nous avions des employés qui devraient s'affairer à travailler sur Shaka !? On leur explique qu'ils ont probablement pas le bon dossier en main, que nous avons reçu le passeport ainsi que nos commandes et que nous avons fait notre check-out..si vous regardez bien dans NOTRE dossier (ce qui est vrai, on a juste pas quitté le pays). Mais le plus surprenant, c'est qu'en début de conversation, la ptite dame nous informait que nous n'avons jamais répondu aux nombreux appels ainsi qu'aux courriels envoyés.....

Pause techo: inutile de vous expliquer comment un cellulaire fonctionne hein ? Vous manquez un appel - vous avez une petite note dans l'écran disant: "Missed Call" - Si vous avez une boite vocale, vous pouvez même avoir un message !!! Oui, oui.. je vous le jure !!! Pour les courriels...c'est assez simple, vous recevez le tout dans votre inbox - si vous ne savez pas où est votre inbox, laissez tomber, achetez-vous un fer à repasser ou un aiguise crayon. Pour les autres...AH, la boite à SPAM - mais dans notre cas, rien... ni sur le cellulaire, ni dans notre Email. Alors en plus de porter le nom de cruiser et touriste on nous prend également pour des cruches.....ça ajoute à l'exotisme !

Alors donc, finalement, la météo est plus que clémente - non, Clémente ce n'est pas une dépression tropicale... de toute façon cette année, ce sont des noms de gars - vent d'Est de 16-21 noeuds - on va se faire bercer jusqu'à..... West Point - une petite baie ornée d'une plage où on aimerais passer un après midi avant de traverser sur Aruba qui est à 45 miles nautique - une vraie promenade dans ce sens là !

Nébula, un bateau ami, sera du voyage avec nous. Eux aussi ont eu des démêlés avec l'immigration.. ils se sont fait accorder 3 semaines la semaine dernière, déjà illégaux depuis 2 semaines.. la dernière journée était hier... Décidément, l'immigration est franchement efficace !

C'est donc un peu déçus de l'immigration de Curaçao que nous faisons marche arrière pour aller sur Aruba, qui offre une bien meilleure protection que Bonaire... nous reviendrons donc dans la bonne direction dans environ 3 mois !

D'ici là, nous découvrirons une autre île, et avoir sû, nous nous serions arrêté là bien avant !

Petite note: Giggles, un voilier Néerlandais s'affairait ces derniers jour à recueillir les différentes histoires de renouvellement de visa ainsi que les difficultés rencontrés par les cruisers vs les autorites pour présenter le tout au gouvernement - rencontre prévue demain si mon souvenir est bon. En espérant que le tout puisse s'améliorer - au bout du compte, tout le monde en sortira gagnant !