Translate

18 avr. 2012

Au Revoir Panama

Position: 09°28.80'N 078°38.10'W - 17 Avril 2012

Nous sommes ancrés à Green Island depuis le début PM. Après une petite navigation d'un peu plus de 5 milles, nous revenons de Corazon de Jesus où nous avons fait le plein d'eau car nous étions à sec depuis 2 jours.

Federico, un Kuna, s'occupe de rendre service aux plaisanciers. Besoin d'essence, diesel, eau, etc. c'est le contact du coin. Il demeure dans une petite maison de bambous et dans sa cours arrière, vous pouvez trouver bon nombre de "jerrycan" - bidons de plastique de toutes les couleurs comme ceux pour l'essence, une petite table où traine les plats du dernier repas. Une "bécosse" construite au dessus de l'eau entourée de feuilles de tôles rouillées. Des cordes passent de bord en bord de la petite cours arrière et des draps sont en train de sécher. Un charter Francais (charter- voilier que vous pouvez louer avec capitaine/services pour un séjour croisière dans les San Blas) lui a payé une laveuse ! Cette dernière est remplie à la chaudière et permet à la petite famille de gagner un revenu supplémentaire en offrant un service de lavage.

C'est notre troisième passage ici depuis 2 mois et Federico se souvient de nos deux petites blondes. Il affiche toujours un large sourire qui affiche également ses quelques dents qui lui reste. On lui commande l'eau comme à tous nos pasages.

Le problème est que l'eau se fait rare. Des problèmes avec l'aqueduc et le réservoir du village ne permet pas d'avoir toute l'eau voulue. Federico trouvera une autre solution. Il trouvera un grand Kayuko et à l'aide de ses 2 fils et un autre petit gars, il ira chercher l'eau au Rio del Diablo: directement à la rivière.

Armé de jerrycans, barils et poubelles, il ramassera les 80 gallons que nous avons besoin pour les prochaines 3 semaines. L'eau de la rivière est claire et trrrrrès bonne. Ils auront été 4 à ramasser l'eau et la livrer pour 2 voiliers ancrés ici à Corazon de Jesus.

L'ancrage est situé derrière les deux petites Iles dans une petite baie. Il nous faut environ 10 minutes de marche pour faire le tour de chacune des iles.

Ce qui est le plus marquant est l'épouvantable quantité de déchets qui passe de chaque côté de Shaka. Les habitants des iles jettent systématiquement leurs déchets à l'eau. Il est donc "normal" de voir sacs, bouteilles, contenants de plastique et styromousse divers, couches, papiers, serviettes hygièniques souillées, etc. flotter autour de nous..... nous n'osons pas imaginer les rives de la baie..... difficile à voir... et bien évidemment, on empêche nos filles de se jetter à l'eau.

Les pleins sont maintenant faits, ancrés à Green Island, les filles sont folles de joie de pouvoir plonger à nouveau dans l'eau et s'amuser autour de Shaka pendant que JC fait l'entretien/nettoyage des winchs et prépare Shaka pour la prochaine navigation: 175 milles qui nous mènera vers la Colombie, soit un 35 heures en mer si l'on considère une moyenne de vitesse de 5 noeuds (1 noeud = 1.8km/h)

Isabelle en profite pour faire la popotte et préparer des plats qui seront faciles à réchauffer lors de la navigation.

Nous avons également fait nos procédures de départ - à Porvenir, nous avons fait estamper nos passeports et avisé les autorités que nous quittions le Panama après presque 2 ans (Juillet 2010). Nous avons maintenant un Zarpe qui est un papier officiel qui nous permettra d'entrer dans un autre pays. Le Zarpe est malheureusement ce qui irrite le plus les plaisanciers qui quittent le douillet secteur du Canada/USA/Bahamas. Ceci ajoute aux procédures et les gens s'empêchent malheureusement d'aller voir Cuba et les autres destination du Sud (Panama/Colombie,etc.) trouvant cette extra de procédure et s'offusquent de voir leur liberté d'aller là où bon leur semblent être surveillée/contrôlée à ce point. Ça fait partie du voyage !

----------
radio email processed by SailMail
for information see: http://www.sailmail.com