Translate

13 mai 2011

Coeurs sensibles s'abstenir! Photos à l'appui!

Le vétérinaire est arrivé ce matin, après l'école des filles.

Je dois avouer que jusqu'à la dernière minute, je ne savais pas si je laisserais les filles regarder. Je ne voulais pas qu'elles réagissent mal.

Il a annoncé qu'il commencerait par Lola (la femelle). Il a tout installé, a stérilisé ses instruments, a expliqué ce qu'il ferait - en gros, anasthésie générale, ablation des ovaires, puis de l'utérus.

Puis, il a commencé à couper. Les filles réagissaient bien, Alexe regardait attentivement, surtout par rapport à l'état de Lola - est-ce que c'est normal qu'elle bouge un peu, que ses yeux s'ouvre légèrement, etc. Personnellement, je n'avais assisté à une quelconque opération et pour être bien sincère, je suis un peu beaucoup chicken lorsqu'il s'agit de trucs comme ça, mais j'ai été relativement impressionnée qu'il n'y ait pas plus de sang que ça. Ordinairement, même à la télé, si je vois quelqu'un se faire piquer ou saigner, je me retrouve sous les couvertes en moins de deux.

Ils ont donc commencé par les ovaires - grosses comme le bout d'un petit doigt. Assez spécial de voir le vét. entrer son doigt dans la cavité abdominale du chien, chercher un peu et en ressortir l'utérus. Après 45 minutes, plus d'une centaine de photos, une Milla qui s'est rapidement tannée qu'il n'y ait pas plus d'action que ça et une Alexe qui est captivée, l'opération est terminée.

Je demande aux filles comment elles se sentent "en-dedans" - Alexe me dit: «Rien de plus que d'habitude», Milla «C'est beurk et j'aime pas ça».

Bon... c'est clair. Une petite sandwich et une tasse de café, puis c'est au tour de Vigo...